CONFÉRENCES – DÉBATS
Dans le cadre du projet IUF « Standardisation de la Réparation du Dommage Corporel », sont régulièrement organisés des Déjeuners du droit du dommage corporel.

Entre 12h30 et 13h30, des universitaires ou des praticiens exposeront une pratique professionnelle, une publication, un projet de recherche, et en débattront avec les participants.

Une attestation de présence sera fournie à ceux qui le souhaitent.

Date : mardi 18 mai 2021, de 12h30 à 13h30

  • Conférence 7 / Les vulnérabilités précoces : Le développement est interactif

Le développement humain démarre avant la naissance et son existence juridique.

Humain potentiel, le fœtus est déjà en interaction indirecte avec l’environnement maternel. L’existence, actée par le passage à la vie aérienne est une étape vers une deuxième période extrêmement intense de développement. La néoténie du petit d’homme impose des interactions constantes avec des figures protectrices qui permettront d’assurer sa survie tout en sculptant son fonctionnement psychique. La première année de la vie en particulier voit se construire les fondations ultérieures à travers une série de « cascades développementales » essentielles, formant (au sens propre) la construction psychique de l’enfant. Les carences, vulnérabilités et traumas durant cette période auront un impact majeur sur cette construction.

Les réponses aux besoins fondamentaux du tout-petit seront abordées pour mieux illustrer le propos.

Gisèle Apter est Professeur des Universités –Praticien Hospitalier en Psychiatrie Infanto-Juvénile à la faculté de Médecine de Rouen Normandie. Elle est chef de service de pédopsychiatrie au Groupe Hospitalier du Havre (GHH).
Elle mène depuis de nombreuses années des recherches sur les interactions précoces entre les bébés et leurs mères présentant des troubles de personnalité borderline et leur devenir. Elle s’intéresse aux distorsions interactives précoces et à l’impact de l’environnement social et émotionnel sur le développement émotionnel du nouveau-né.
Elle a développé des unités de soins spécifiques de liaison et d’urgence pour intervenir au plus près des femmes enceintes et des nouveaux nés en maternité.
Ses travaux sont centrés sur la période périnatale et sur la première année de la vie du tout-petit, et l’impact des troubles mentaux parentaux sur la grossesse et le nouveau-né. La prévention des maltraitances et négligences précoces par le biais de la prise en charge précoce et du soin est un de ses axes prioritaires de travail.

Affiche : [cliquez ici]

Revoir la conférence :

Documents cités :

Abusive Head Trauma in Day Care Centers, Caroline Rey-Salmon, Paul de Boissieu, Jean-Paul Teglas and Catherine Adamsbaum,

Contact :
Christophe Quézel-Ambrunaz