Initiative étudiante en L3 ou M1 : valoriser nos événements de professionnalisation

RECHERCHE ÉTUDIANT.E.S EN INITIATIVE

La Faculté de droit recherche 4 étudiants et étudiantes en initiative pour valoriser les événements de professionnalisation qui auront lieu pendant l’année 2019-2020.

Vos missions seraient de :

  • Diffuser l’information concernant les actions de professionnalisation portées par le Club des Entreprises et/ou la Faculté de droit
    (Forum des métiers, Forum des stages, Déjeuners RH, Job Dating de l’alternance et les éventuels événements RH et alumni)
  • Intervenir en cours pour présenter les événements aux publics ciblés
  • Partager l’information sur les réseaux sociaux
  • Réaliser des campagnes d’affichage sur le campus
    (dans les lieux de vie étudiants : BU, cafet, RU…)
  • Animer le Forum des métiers le 16/01/2020 sur le campus de Jacob-Bellecombette et éventuel événement RH et alumni
    (préparation des sacs cadeau, chevalets et badges; préparation des salles la veille; accueil des professionnels le jour J; soutien technique le jour J…)
  • Les étudiantes sont vivement encouragées à être force de proposition sur la façon de communiquer avec les autres étudiants

Les qualités demandées pour réaliser ces missions :

  • Aisance à l’oral
  • Capacité à intégrer et relayer les objectifs des manifestations
  • Respect de l’intégrité de l’information
  • Capacité à travailler en équipe
  • Capacité à rendre compte

Matériel fourni pour mener à bien ces missions :

  • planning de diffusion comportant les objectifs et les publics cibles (physique et sur les réseaux sociaux)
  • emplacements de diffusion sur le campus
  • affiches et flyers imprimés
  • diaporama pour les présentations en cours
  • vestes sans manche au logo de la faculté
  • filage pour le Forum des métiers

Date limite pour les candidatures : 27 septembre 2019
Modalité de candidature : déposer une fiche d’initiative étudiante dûment complétée à votre gestionnaire de scolarité

+ D’infos :

Concours international de plaidoiries « La Cause des Femmes »

CONCOURS DE PLAIDOIRIE

Date : samedi 28 septembre 2019 – de 15h à 17h
Lieu : Espace Louis Simon – Gaillard / 10 Rue du Châtelet / 74240 Gaillard, Haute-Savoie
Entrée libre : un prix du public viendra récompenser la prestation qui l’aura le plus emballé. Venez donc juger par vous même et participer au vote !

Six étudiants des facultés de droit de l’Université Savoie Mont Blanc et de l’Université de Genève vont s’affronter dans des joutes oratoires de haut niveau lors du concours de plaidoiries sur le thème : « L’homme, une femme comme les autres ? ». Suite aux succès des deux premières éditions, à la richesse des argumentaires lors des festivals 2017 et 2018, nous attendons avec impatience ces nouvelles joutes verbales sur un sujet qui ouvre de nombreuses perspectives …

Programme:

  • 15:00 Plaidoiries
  • 18:00 Remise des prix

Prix:

  • 1er prix : 2000 €
  • 2ème prix : 1500 €
  • 3ème prix : 1000 €
  • Finalistes : 500 €

+ D’infos :

Votre scolarité 2019-2020 : dates et informations à retenir

Livrets d’accueil :

Informations pratiques sur le site Internet de la Faculté de droit :

  • Consulter votre emploi du temps en ligne [ici]
  • Consulter le calendrier pédagogique 2019-2020 [ici]
  • Inscriptions pédagogiques [ici] ATTENTION ! Les étudiants en parcours réussite doivent s’inscrire dans les groupes de TD 13 et 14.

+ D’infos : joindre la scolarité [cliquez ici]

La Faculté de droit recrute des tuteurs/tutrices

Tout étudiant en Master 2, ou à l’IEJ qui souhaite devenir tuteur doit adresser :

  • son CV comprenant les principaux résultats ;
  • et une lettre de motivation ;

par mail à M. Rivollier avant le lundi 16 septembre 2019.

Pour le premier semestre, la faculté est susceptible de recruter un ou plusieurs tuteurs pour effectuer un accompagnement auprès :

  • des étudiants de L1 (18 h/semestre)
  • des étudiants L1 « Parcours réussite » (30 h/semestre)
  • des étudiants de L2, L3 ou M1 (18h/semestre)
  • des étudiants de L3 en double licence droit/sciences politiques (Aoste) (18h/semestre)

Les emplois du temps seront flexibles pour s’adapter au planning des tuteurs en M1 et M2. La fonction de tuteur est rémunérée (17€55 brut/h).

Les étudiants dont les candidatures ont été retenues seront conviés à une réunion d’information dont le lieu et la date seront précisés en temps utile.

+ D’infos :

Contact administratif :
Monique Hetru

Contact pédagogique :
Vincent Rivollier

Le concours René Cassin vous attend !

Vous parlez français ? Vous connaissez le droit de la Convention européenne des droits de l’Homme ?
Le concours René Cassin vous attend !

La Faculté de droit de l’USMB souhaite présenter une équipe, d’étudiants de L3 et M1, au concours Cassin 2020.

Dates à retenir :

  • Lundi 9 septembre 2019 / de 15h30 à 16h30 / Amphithéâtre 2 : présentation du concours.
  • Lundi 16 septembre 2019 / 17h : clôture des candidatures.
  • Jeudi 19 septembre 2019 / de 16h à 18h / Salle 300 : entretiens de sélection des candidats.

Qu’est-ce que le concours Cassin ?

Le « Concours européen des droits de l’homme René Cassin » est le plus ancien concours francophone de plaidoiries sur le droit européen des droits de l’Homme.

Il est organisé sous le parrainage de l’Université de Strasbourg, de l’Institut International des droits de l’Homme, de la Cour européenne des droits de l’Homme et du Conseil de l’Europe.

Comment se porter candidat ?

Merci de compléter [ce formulaire] avant le lundi 16 septembre 2019, 17h.

Qui peut-être candidat ?

Nous cherchons des étudiants de L3 et M1 pour constituer :

  • une équipe principale composée de:
    • deux plaideurs ;
    • un conseiller juridique.
  • une équipe suppléante composée de :
    • deux plaideurs ;
    • un conseiller juridique.
  • Ces équipes peuvent-être renforcées par des chargés de recherche documentaire.

L’équipe suppléante vient en soutient à l’équipe principale.
Elle travaille sur les même thèmes de recherche mais réfléchi sur les arguments des contradicteurs.
Les deux équipes se rendront à la Cour européenne des droits de l’Homme pour la finale.
Les étudiants constituant ces deux équipes peuvent être évalués uniquement dans le cadre d’une initiative étudiante.

Les chargés de recherche documentaire ne se rendront pas à la Cour européenne des droits de l’Homme.
Leur travail est effectué sur la base du volontariat et ne fait l’objet d’aucune notation ni bonification.

Pourquoi candidater ?
  • Une expérience unique !
  • Un travail professionnalisant et en équipe !
  • Une acquisition de compétence sans pareil !
  • Une expérience à valoriser dans votre parcours et votre CV !

+ D’infos :

  • Site Internet du concours René Cassin [cliquez ici]
  • Le Concours Cassin 2020 se déroulera du 25 au 27 mars 2020.
  • Pour consulter le cas pratique 2020 [cliquez ici].

Et si vous recrutiez un alternant ?

Finale du Concours René Cassin

CONCOURS EUROPÉEN DES DROITS DE L’HOMME

Dates : du 3 au 5 avril 2019
Lieu : Cour européenne des droits de l’Homme, Strasbourg [ici]

Le « Concours européen des droits de l’homme René Cassin » est le plus ancien concours francophone de plaidoiries sur le droit européen des droits de l’Homme.

Il est organisé sous le parrainage de l’Université de Strasbourg, de l’Institut International des droits de l’Homme, de la Cour européenne des droits de l’Homme et du Conseil de l’Europe.

Cette année, pour la 34ème édition, 52 équipes ont participé, originaires de 10 pays.

Pour sa première participation, l’équipe de l’Université Savoie Mont Blanc, est arrivée 12ème.

L’équipe était composée d’Émilie Ratel, de Mathilde Lavie-Paoletti  et d’Eva Demont, étudiantes en Licence 3 et Master 1, accompagnées par Julien Lhuillier Solenik, magistrat et chargé de cours.

La participation au concours avait entraîné, tout au long de l’année, un véritable engouement parmi les étudiants de Licence 3 et Master 1. Un certain nombre d’entre eux avait participé à la réflexion conduite autour du cas pratique qui avait été mis en ligne par l’organisation du Concours.

Un mémoire, puis des plaidoiries avaient été élaborés, et présentés à différents professeurs et avocats afin d’optimiser les prestations.

La phase finale de la compétition, qui s’est tenue à Strasbourg du 3 au 5 avril 2019, a permis aux étudiants de se confronter aux meilleures équipes devant la Cour européenne des droits de l’Homme.

Une expérience unique et extrêmement enrichissante, non seulement pour l’équipe, mais pour tous les étudiants ayant suivi le projet. Certains avaient d’ailleurs fait le déplacement pour l’occasion.

L’équipe de direction de la faculté félicite chaleureusement tous les étudiants ayant brillamment participé au concours et remercie vivement M. Lhuillier pour sa très forte implication dans ce projet. Après cette première tentative très prometteuse, nul doute que nous allons collectivement tenter de pérenniser la participation de la Faculté de droit de l’USMB au concours René Cassin.

+ D’infos [ici]

 

 

Journée mémorielle de la Maison d’Izieu à la Prison de Montluc

JOURNÉE MÉMORIELLE

Date : vendredi 22 mars 2019

Lieux :

  • Mémorial national de la Maison d’Izieu : située dans le sud du département de l’Ain les bâtiments de cette ancienne colonie de vacances perpétuent le souvenir des 44 enfants juifs et de 7 de leurs accompagnateurs qui y avaient trouvé refuge, raflés en ces lieux le 6 avril 1944 pour être déportés vers les « camps d’extermination » sur ordre de Klaus Barbie, alors chef du service de la Gestapo de Lyon. [ici]
  • Mémorial national de la prison de Montluc : prison militaire lyonnaise d’abord reconvertie en lieu ordinaire de détention des opposants politiques et des Juifs par le régime de Vichy de 1940 à 1943, elle est ensuite réquisitionnée aux mêmes fins par l’occupant nazi de janvier 1943 au 24 août 1944 ; avant que le maître des lieux lors de cette sombre période, soit le « Boucher de Lyon » en la personne de Klaus Barbie, y soit symboliquement écroué à son tour sur décision du Garde des Sceaux Robert Badinter, le 5 février 1983, à l’issue de son expulsion de Bolivie en vue de l’ouverture de son procès pour crimes perpétrés contre l’humanité. [ici]

Vendredi 22 mars 2019, une trentaine d’étudiants de Master et de l’IEJ de la Faculté de droit ont eu l’occasion de participer à une journée mémorielle organisée dans le cadre des activités spécifiques du Master 2 Métiers du Droit et de la Justice par Messieurs Clément Bénelbaz (Maître de conférences en droit public) et Bruno Berthier (Maître de conférences en Histoire du droit et des institutions), avec la participation de Messieurs Domnique Vidaud (Directeur du Mémorial national de la Maison d’Izieu) et Jean-Olivier Viout (Procureur Général honoraire et Président du Conseil d’orientation du Mémorial national de la Prison de Montluc).

La journée a débuté par la visite du Mémorial national de la Maison d’Izieu avant de se poursuivre l’après-midi par celle du Mémorial national de la Prison de Montluc. Les étudiants ont ainsi pris la mesure, dans ces deux lieux emblématiques de l’itinéraire singulier d’un officier SS répondant au nom de Klaus Barbie, du concept de crimes imprescriptibles pour avoir été perpétrés à l’encontre de l’humanité autant que des éléments pratiques de mise en œuvre du premier procès — en tout point hors-norme — relevant en France de ce chef d’accusation, tenu à Lyon du 11 mai au 4 juillet 1987.

Afin de poursuivre la réflexion inhérente au devoir de mémoire, Monsieur Bruno Berthier recommande la lecture de l’ouvrage Les amnésiques de Géraldine Schwarz [ici].  Dans la ville allemande de Mannheim, d’où est originaire son père, Géraldine Schwarz découvre en effet comment son grand-père Karl Schwarz a acheté à bas prix en 1938 l’entreprise familiale des Löbmann, des Juifs qui, presque tous, périrent à Auschwitz et, troublante coïncidence, dont l’un des enfants a d’ailleurs été raflé à la Maison d’Izieu à l’issue d’un parcours dramatique l’ayant conduit des rives du Rhin à celles du Rhône. Si l’essai est centré sur la question de l’occultation d’une part de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale tant en Allemagne qu’en France, l’ouvrage de cette journaliste se lit néanmoins comme un roman. Il constitue à ce titre une bonne approche de la problématique plus générale de toutes les failles mémorielles.

+ D’infos :

  • Dossier Klaus Barbie 1987, mémoire d’un procès par Bruno Berthier [cliquez ici]
  • Dossier Klaus Barbie, un enfant du fanatisme, par Jean-Olivier Viout [cliquez ici]
  • Dossier de presse de l’exposition présentée aux Archives départementales du Rhône en 2017-2018 à l’occasion du trentième anniversaire du « procès Barbie » [cliquez ici]
  • Entretiens avec Géraldine Schwarz autour de l’ouvrage Les amnésiques [ici] et [ici]

Photos [cliquez ici]

 

Rencontre avec « La Cause des Femmes », association humaniste

CONFÉRENCE / DÉBAT
Gratuit / Ouvert à tous et à toutes

Initiative étudiante de Inès Lopes, Aïcha Ba, Diango Soumare

Date : jeudi 21 mars 2019, de 17h30 à 19h30
Lieu : campus de Jacob-Bellecombette, amphithéâtre 3

Nous aurons le plaisir d’accueillir des membres de l’association La Cause des Femmes pour une conférence. Après avoir écouté les témoignages et les réponses apportées par l’association, nous vous proposons de discuter et de débattre des droits des femmes ainsi que des violences faites aux femmes.

Affiche [cliquez ici]

Contact : Inès Lopes /Aïcha Ba / Diango Soumare