Douze hommes en colère, de Sidney Lumet

11 octobre 2018
12h30 – 15h30
Amphi 1 – Campus de Jacob Bellecombette

Entrée libre

Douze hommes en colère (12 Angry Men), de Sidney Lumet (1957)

Un jeune homme d’origine modeste est accusé du meurtre de son père et risque la peine de mort. Le jury composé de douze hommes se retire pour délibérer et procède immédiatement à un vote : onze votent coupable, or la décision doit être prise à l’unanimité. Le juré qui a voté non-coupable, sommé de se justifier, explique qu’il a un doute et que la vie d’un homme mérite quelques heures de discussion. Il s’emploie alors à les convaincre un par un.

Premier film long métrage de Sidney Lumet, 12 hommes en colère, malgré son modeste succès commercial initial; le consacre d’emblée auprès des cinéphiles.

Ce chef-d’œuvre très documenté de fiction « psychologique » transposée sur grand écran avec le concours de Reginald Rose, l’auteur de la pièce de théâtre composée sous le même titre trois ans plus tôt, inaugure la longue série de films que Sidney Lumet consacre ensuite à l’examen critique du fonctionnement de l’appareil judiciaire et, plus largement encore, des principales institutions publiques américaines. Plaidoyer courageux contre la peine de mort et le racisme le film, au demeurant produit par l’un de ses interprètes principaux très attaché au projet en la personne d’Henry Fonda, bénéficie également d’une distribution brillante. Aux côtés de celui-ci, chacun des différents acteurs excellant de naturel et de spontanéité à la manière de Martin Balsam dans le rôle du juré n° 1, un entraîneur de base-ball universitaire, de John Fiedler en juré n° 2 figurant un employé modeste ou encore de Jack Warden en tonitruant juré n° 7, agent commercial fan de base-ball.

+ D’infos : références, compléments [cliquez ici]

Quand le ski de randonnée brouille les pistes

Date : vendredi 9 novembre 2018, de 09 h à 17 h 30
Lieu : Campus de Jacob-Bellecombette, Bât. 20, salle EVE [ici]
Organisation : dans le cadre du programme FEAST (Interreg Alcotra) et du programme TSMI (Labex Item), le CDPPOC co-organise une journée de réflexion pluridisciplinaire et prospective.

Quand le ski de randonnée brouille les pistes : regards croisés sur les conséquences du développement du ski de randonnée en et hors stations

L’activité sportive et de loisir que représente le ski de randonnée est en plein renouveau. De plus en plus de pratiquants recherchent un cadre sécurisé et organisé. Ainsi, s’éloignant de l’idée d’une pratique libre en pleine nature, la pratique au sein même des domaines skiables se développe, entrainant à son tour des aménagements et des balisages. En parallèle, le nombre des pratiquants progresse aussi hors station et conduit à des concentrations dans certains espaces naturels pouvant former des stations « de fait », dont les conséquences en termes d’environnement, de tourisme ou de sécurité sont mal évaluées. Ce développement est enfin stimulé par l’exposition médiatique en hausse tant des courses de ski alpinisme, que par l’arrivée possible de ce sport aux prochains Jeux Olympiques. Cette évolution brouille, abolit ou atténue nombre de frontières. Il s’agit de penser ses conséquences et de savoir comment élaborer, en réponse, des politiques publiques ou privées et ainsi d’imaginer la suite de l’histoire.

Plusieurs séquences feront intervenir et interagir, à l’appui de résultats de recherches et de cas concrets, des chercheurs économistes, gestionnaires, juristes, sociologues et géographes de l’Université Savoie Mont Blanc, de l’Université de Genève et de l’Université Grenoble Alpes, ainsi que différents acteurs (Community Touring Club, Réseau Espaces Ski de rando, Outdoor Experts, fabricants de matériel, consultants, fédérations et associations (FFCAM, etc.), services publics (offices de tourisme, stations, gendarmerie nationale), etc.

Entrée libre sur inscription en envoyant un courriel à : claire.bataillard@univ-smb.fr

+ D’infos :

Recrutez nos futurs alternants de master 2

Entreprises, collectivités, vous recherchez un alternant pour la rentrée 2018 ? Découvrez les profils de nos étudiants et étudiantes admis en master 2 de droit (mise à jour le 25/09/2018) :

M2 Droit privé, droit du dommage corporel :

M2 Droit public, administration des collectivités territoriales : tous nos étudiants et étudiantes ont maintenant trouvé un employeur.

M2 Droit des affaires , droit et contentieux de l’entreprise :

M2 Droit notarial :

Bon recrutement !

+ D’infos :