Visite du centre pénitentiaire d’Aiton organisée par le Master 2 MDJ

Date : février 2019
Lieu : centre pénitentiaire d’Aiton

Animation par Clément BENELBAZ, Maître de conférences à la Faculté de droit de l’USMB.

Depuis plusieurs années, l’Association du Master 2 MDJ (Métiers du droit et de la justice) organise une visite du centre pénitentiaire d’Aiton. La visite a été effectuée par deux surveillants pénitentiaires, et a permis aux étudiants de prendre connaissance, en suivant le parcours d’un détenu entrant dans le centre, des différentes structures, ainsi que des activités s’y déroulant. Les étudiants sont donc conduits dans la maison d’arrêt, les quartiers d’isolement et disciplinaire, ainsi que dans le centre de détention, l’infirmerie, le service d’insertion et de probation, l’atelier ou encore les parloirs et unités de vie familiale. Il s’agit alors d’être sensibilisé aux conditions carcérales, ainsi qu’aux métiers de la pénitentiaire (directeur d’établissement, surveillant, personnel d’insertion et de probation etc…). Par ailleurs, le centre pénitentiaire accueille régulièrement un ou plusieurs stagiaires dans le cadre du Master 2.

Contact : clement.benelbaz@univ-smb.fr

+ D’infos : Master 2 Métiers du droit et de la justice [cliquez ici]

Actualités de la laïcité : que-reste-t-il de la loi de 1905 ?

CONFÉRENCE DÉBAT
Gratuit / Ouvert à tous et à toutes
Inscription obligatoire [cliquez ici]

Date : jeudi 07 mars 2019 / 17H30-19H30
Lieu : campus de Jacob-Bellecombette, amphithéâtre 3 [Plan]

Animation par Clément BENELBAZ, Maître de conférences à la Faculté de droit de l’USMB, responsable du DU Laïcité et république: formation civile et civique.
En partenariat avec la Préfecture de la Savoie.

Qu’il s’agisse des crèches de Noël, de statues comme celle d’une Vierge dans un parc municipal de Haute-Savoie, ou encore de ports de charlottes ou de barbe au sein de services publics, il semble parfois qu’entre cultuel et culturel, une seule lettre suffise à faire vaciller la laïcité, et par là même, la loi de 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État.

La laïcité unit, mais elle divise parfois, sans doute parce qu’elle est souvent mal connue voire mal comprise. Malgré leur instrumentalisation ponctuelle, la laïcité et la loi de 1905, si l’on se réfère à leur conception originelle, gardent toute leur cohérence, et leur clarté. En effet, bon nombre d’interrogations sur leurs applications trouvent des solutions dans le texte même, mais aussi dans l’esprit de cette loi.

Le but de la conférence est de permettre le débat d’idées sur cette question sensible, et de lever quelques idées reçues et répandues, en rappelant, notamment d’un point de vue historique, en quoi consiste la laïcité telle qu’elle était envisagée en 1905.

Contact : clement.benelbaz@univ-smb.fr

+ D’infos : DU Laïcité et république : formation civile et civique [cliquez ici]

Désordre du discours

AMPHI-THÉÂTRE
Payant/Sur réservation
Espace Malraux

Date : jeudi 14 mars 2019 / 20h
Lieu : campus de Jacob-Bellecombette, amphithéâtre 11 000

L’ordre du discours est le titre choisi par Michel Foucault pour sa leçon inaugurale donnée au Collège de France le 2 décembre 1970. Redonner corps à cette pensée et se servir du théâtre pour combler le vide laissé par l’absence d’enregistrement de ce moment, tel est l’objectif que s’est fixé Fanny de Chaillé, artiste associée à Malraux, pour cette nouvelle création. Après Les Grands et Le Groupe, elle retrouve le comédien‑complice Guillaume Bailliart pour une expérience performative qui prend pour titre «Désordre…» et est conçue pour être jouée dans des amphithéâtres d’université. Avec les étudiants‑spectateurs, il s’agit d’interroger la langue et la forme du discours (ses contradictions inhérentes). À la partition initiale viennent s’ajouter des écrits de Beckett, Artaud ou encore Wolfson, auteurs qui tentèrent, eux aussi, de repenser la langue en s’y confrontant. Parce que penser c’est bouger, comment ça bouge quand ça pense ? Une réponse insolite et surprenante à voir en mars en amphi‑théâtre !

+ D’infos/Réservation [cliquez ici]

Indemnisation des traumatisés crâniens et cérébrolésés – COMPLET

SÉMINAIRE
La spécificité de l’indemnisation des traumatisés crâniens et cérébrolésés : approche médico-légale
Journée en hommage à la promotion « Marie-Christine Lagrange » du Master droit privé, parcours droit du dommage corporel
Accessible sur inscription uniquement : COMPLET (Contacter Caroline FAUVEAU)

Date : lundi 08 avril 2019 / de 10h à 12h30 puis de 13h30 à 16h00
Lieu : Salle 20020 – bâtiment20, Campus de Jacob-Bellecombette [plan]
Programme [cliquez ici]

Sous la direction de : Mme Laurence Clerc-Renaud – MCF en droit privé, Université Savoie Mont Blanc

Le traumatisme crânien est une lésion du cerveau d’origine traumatique acquise le plus souvent lors d’un accident de la route, de sport, d’une agression. On y assimile le syndrome dit du « bébé secoué » ou les lésions cérébrales acquises lors d’anoxie cérébrale (à la naissance notamment) ou d’accidents vasculaires.

La gravité varie – modérée, grave, sévère – et est évaluée avec une méthode particulière. Les conséquences sont multiples : troubles sensoriels (vue, goût, odorat, etc.), physiques (tétraplégie, hémiplégie, troubles de l’équilibre, vésico-sphinctériens, etc.). Ils peuvent aussi toucher la sphère cognitive – à ce propos on parle de « dommage invisible » tant le diagnostic est difficile (troubles du langage, du comportement, de la mémoire, etc.)

L’indemnisation des préjudices résultant de traumatismes crâniens ou de lésions cérébrales est source de difficultés et nécessite pour le moins un traitement particulier : il est indispensable d’adapter la mission d’expertise et l’évaluation médicale, de s’entourer de professionnels compétents, d’impliquer l’entourage (familial, professionnel, social).

Dans le cadre de ce séminaire, ces difficultés seront abordées par des spécialistes reconnus de la matière : médecins, ergothérapeutes, magistrats, avocats, universitaires, représentants des victimes, etc.

Payant pour les professionnels du droit : 110 € (droits d’inscription et accès au repas du midi)

  • Paiement en ligne séminaire, repas et cocktail
  • Paiement par chèque à l’ordre de l’agent comptable de l’USMB. Merci d’envoyer votre chèque à Caroline Fauveau.
  • Paiement par mandat administratif. Merci de contacter Caroline Fauveau.

Tarif préférentiel pour les diplômés des anciennes promotions du Master Dommage Corporel : 60€ (droits d’inscription et accès au repas du midi)

  • Paiement en ligne séminaire et repas
  • Paiement par chèque à l’ordre de l’agent comptable de l’USMB. Merci d’envoyer votre chèque à Caroline Fauveau.
  • Paiement par mandat administratif. Merci de contacter Caroline Fauveau.

Gratuit pour les diplômés du Master Dommage Corporel de la promotion « Marie-Christine LAGRANGE » (2017-2018) (repas compris).

Gratuit pour les étudiants, universitaires (repas non compris).

+ D’infos :
Caroline Fauveau
CDPPOC
Domaine universitaire Jacob-Bellecombette
20 route de la Cascade
BP 1104
73011 Chambéry
Tél. : 04 79 75 83 84

Journée portes ouvertes

JOURNÉE DÉDIÉE A VOTRE ORIENTATION
Gratuit/Ouvert à tous et toutes

Date : samedi 9 février 2019, de 9h à 15 h
Lieux : campus de Jacob-Bellecombette/campus d’Annecy [plans]
Programme [cliquez ici]

  • Formations de la licence au master : campus de Jacob-Bellecombette

de 9h à 15h / bâtiment 20, salle 20 034 : présentation des formations. Des enseignants et des étudiants seront disponibles pour répondre aux questions des visiteurs.

10h15 ou 11h45 / amphithéâtre 19 000 : conférence « les études en droit : formations et perspectives » (30 min)

11h / bâtiment 19, salle 19 0001 : Conférence « l’alternance à l’université Savoie Mont Blanc »

  • Double licence droit/LEA : campus d’Annecy

9h30 / Bât. 2, amphithéâtre 012 : conférence « La double licence droit/LEA » (30 min)

Cérémonie de remise des diplômes et des épitoges

Les étudiants et étudiantes de master et doctorat promotion 2017-2018, ainsi que leurs familles, sont conviés à la cérémonie de remise des diplômes de la Faculté de droit par :

Cette année nous aurons l’honneur d’accueillir M. Éric de Montgolfier, procureur général honoraire ; qui prononcera à cette occasion une conférence intitulée : « le droit et l’éthique ».

C’est devant près de 400 personnes (familles, enseignants-chercheurs en robe académique, représentants du monde professionnel, élus) ; que les étudiants recevront leur diplôme sanctionnant 5 années d’études universitaires en droit des mains de M. Denis Varaschin ainsi que leur épitoge remise par M. Éric de Montgolfier.

L’assemblée aura également le plaisir d’entendre le discours des majors de chaque master.

La Faculté de droit remercie la ville de Chambéry pour la mise à disposition gracieuse du Manège.

Clôturée par un cocktail, cette soirée — uniquement sur invitation — sera un moment exceptionnel pour les étudiants diplômés.

+ D’infos :

Date et lieu : Lundi 8 avril 2019 – Au centre de congrès Le Manège, Chambéry [cliquez ici]

Contact :
Sophie Pardoën
04 79 75 83 94
Sophie.Pardoen@univ-smb.fr

 

Fête du droit : sport et droit

ÉVÉNEMENT FESTIF
Gratuit / Participation ouverte à tous et à toutes
La manifestation est parrainée par Me Philip Fitzgerald, ancien joueur de rugby du RC Toulon et International écossais, docteur en droit et aujourd’hui avocat au Barreau de Toulon

Date : vendredi 22 mars 2019 / de 10h à 20h30
Lieu : campus de Jacob-Bellecombette [plan]
ATTENTION : l’accès à la halle des sports et à la salle de danse, pour les ateliers sportifs, nécessite le port de baskets propres. Le SUAPS fournit les tapis et le matériel d’escalade.

Depuis 2016 la Conférence des Doyens invite l’ensemble des professionnels, acteurs du monde du droit et le grand public à participer à la fête du droit, qui se déroulera chaque année la troisième semaine de mars.

Objectif : faire connaître le droit, promouvoir les formations et les étudiants en droit

Programme :

  • 10h-13h : sélections concours d’éloquence / Amphithéâtre 11 000. Accueil du public dans la limite des places disponibles
  • 13h30-15h30 : course d’orientation outdoor [inscription] / Départ des vestiaires de la halle des sports, replis possible dans les bâtiments
  • 15h30-17h30 : atelier escalade indoor / Prérequis à l’inscription : maitriser l’assurage en tête ou en moulinette [inscription] / Halle des sports
  • 15h30-16h30 : initiation/démonstration yoga-mindfulness indoor [inscription] / Salle de danse
  • 16h30-17h30 : initiation/démonstration aux techniques d’aisance corporelle indoor [inscription] / Salle de danse
  • 16h30-17h30 : démonstration futsal féminin / Halle des sports. Accueil du public dans la limite des places disponibles
  • 15h30-16h30 : table ronde « Escalade, encadrement et responsabilités des sports de montagne » [inscription] (Animation : J.F. Joye / Intervenants : P. Yolka, F. Juarez, C. Quezel-Ambrunaz) / Halle des sports
  • 17h30-18h15 : table ronde « Le droit, régulateur des dérives du sport » (Animation : J.F. Dreuille / Intervenante : C. Chaussard) / Amphithéâtre 19 000. Accueil du public dans la limite des places disponibles
  • 18h15-19h15 : finale concours d’éloquence / Amphithéâtre 19 000. Accueil du public dans la limite des places disponibles
  • 19h15-20h15 : Remise des prix de la course d’orientation et du concours de plaidoirie, concert de Bazaar Nomad (Jazz Manouche) et cocktail de clôture / Salle 20 020. Sur invitation uniquement.

Fin du gala à 20h30 (fermeture des locaux et parkings à 21h).

+ D’infos :

Initiation à la Legaltech, formation Predictice

FORMATION
Réservée aux enseignants-chercheurs, doctorants et étudiants de master de la Faculté de droit.

Date : mercredi 9 janvier 2019 / de 12h à 13h30
Lieu : campus de Jacob-Bellecombette, Amphithéâtre 2

Le droit n’est pas épargné par le big data et le développement de « l’intelligence artificielle ». La convergence s’appelle « Legaltech », avec ses start-up, ses salons.

L’une des entreprises en pointe, qui collabore avec WoltersKluwer (Lamy pour les juristes), est Predictice.

Le mercredi 9 janvier, le fondateur de Predictice viendra donner une formation à son outil, dans le cadre d’un partenariat conclu entre l’USMB et Predictice.

Les personnes qui auront suivi cette formation pourront se faire ouvrir gratuitement un compte leur permettant d’utiliser Predictice, pour leurs enseignements et travaux de recherche.

Pour participer, il est impératif de s’inscrire avant le 8 janvier [cliquez ici].
Formation réservée aux enseignants-chercheurs, doctorants et étudiants de master de la Faculté de droit (identification USMB nécessaire).

En vous inscrivant, vous vous engagez à participer à la formation, et vous acceptez que votre adresse de courriel USMB soit transmise à Predictice

Contact : christophe.quezel-ambrunaz@univ-smb.fr

+ D’infos sur Predictice [cliquez ici]

Soleil trompeur : une journée de l’été 1936

29 novembre 2018
12h30 – 15h30
Amphi 1 – Campus de Jacob Bellecombette

Entrée libre

Soleil trompeur, de Nikita Mikhalkov (1994)

Grand Prix du Jury – Cannes 1994 et Oscar du meilleur film étranger 1995.

En Union soviétique, pendant l’été 1936, le commandant de l’armée rouge Seguei Petrovitch Kotov, sa femme Marusia et sa fille Nadya profitent de leurs vacances en famille. Un ancien amour de Marusia, disparu depuis 13 ans, refait surface soudainement à la datcha familiale. Il est accueilli chaleureusement, mais il a un programme secret…

Nikita Mikhalkov : « Mon film est dédié aux victimes, à tous ceux qui ont été brulés par le « soleil trompeur » de la révolution »

+ D’infos : références, compléments [cliquez ici]

Trafics : Le Temps des pionniers, Les Routes de la cocaïne et Sur la piste de l’argent sale

15 novembre 2018
12h30 – 15h30
Amphi 1 – Campus de Jacob Bellecombette

Entrée libre

Trafics, de Julien Johan et Frédéric Ploquin (2018)

Dans Trafics, Frédéric Ploquin et Julien Johan donnent la parole aux trafiquants d’hier et d’aujourd’hui. «Le trafic de drogue, ce sont les trafiquants qui en parlent le mieux», confie Frédéric Ploquin. «Cela fait trente ans que je travaille à la fois sur la police et le banditisme, et dans ce film, je crois qu’en donnant la parole à des représentants de ces deux mondes on parvient à proposer quelque chose de nouveau». Et en effet, le résultat de cette enquête au long cours – un an de préparation, un an de tournage et un an de montage – est saisissant.

Au fil des trois volets (Le Temps des pionniers, Les Routes de la cocaïne et Sur la piste de l’argent sale), un panorama exceptionnel de l’histoire du trafic de drogue est dressé. Depuis la fameuse French connection jusqu’aux caïds des banlieues françaises d’aujourd’hui, en passant par la Colombie, terrain de jeu de plusieurs Français spécialisés dans le commerce de la cocaïne. Sans oublier le problème numéro un des narcotrafiquants : le blanchiment de leurs fonds.

Frédéric Ploquin souligne ce qu’il a découvert en enquêtant. «J’ai compris des choses sur le système bancaire international. Je ne m’attendais pas à ce qu’il existe autant de banques à travers le monde prêtes à accepter l’argent de la cocaïne, raconte-t-il. De plus, j’ai pris conscience un peu plus encore que les caïds des banlieues françaises sont passés depuis longtemps des barrettes de shit à la tonne de cocaïne. Ces nouveaux parrains sont inscrits dans la tradition française du trafic de stupéfiants. Je ne mesurais pas à quel point le milieu corso-marseillais, celui de la French connection, avait ouvert, avec l’héroïne, les routes du commerce de la drogue encore utilisées aujourd’hui pour la cocaïne.»

+ D’infos : références, compléments [cliquez ici]