Le concours René Cassin vous attend !

Vous parlez français ? Vous connaissez le droit de la Convention européenne des droits de l’Homme ?
Le concours René Cassin vous attend !

La Faculté de droit de l’USMB souhaite présenter une équipe, d’étudiants de L3 et M1, au concours Cassin 2020.

Dates à retenir :

  • Lundi 9 septembre 2019 / de 15h30 à 16h30 / Salle en attente : présentation du concours.
  • Lundi 16 septembre 2019 / 17h : clôture des candidatures.
  • Jeudi 19 septembre 2019 / de 16h à 18h / Salle 300 : entretiens de sélection des candidats.

Qu’est-ce que le concours Cassin ?

Le « Concours européen des droits de l’homme René Cassin » est le plus ancien concours francophone de plaidoiries sur le droit européen des droits de l’Homme.

Il est organisé sous le parrainage de l’Université de Strasbourg, de l’Institut International des droits de l’Homme, de la Cour européenne des droits de l’Homme et du Conseil de l’Europe.

Comment se porter candidat ?

Merci de compléter [ce formulaire] avant le lundi 16 septembre 2019, 17h.

Qui peut-être candidat ?

Nous cherchons des étudiants de L3 et M1 pour constituer :

  • une équipe principale composée de:
    • deux plaideurs ;
    • un conseiller juridique.
  • une équipe suppléante composée de :
    • deux plaideurs ;
    • un conseiller juridique.
  • Ces équipes peuvent-être renforcées par des chargés de recherche documentaire.

L’équipe suppléante vient en soutient à l’équipe principale.
Elle travaille sur les même thèmes de recherche mais réfléchi sur les arguments des contradicteurs.
Les deux équipes se rendront à la Cour européenne des droits de l’Homme pour la finale.
Les étudiants constituant ces deux équipes peuvent être évalués uniquement dans le cadre d’une initiative étudiante.

Les chargés de recherche documentaire ne se rendront pas à la Cour européenne des droits de l’Homme.
Leur travail est effectué sur la base du volontariat et ne fait l’objet d’aucune notification ni bonification.

Pourquoi candidater ?
  • Une expérience unique !
  • Un travail professionnalisant et en équipe !
  • Une acquisition de compétence sans pareil !
  • Une expérience à valoriser dans votre parcours et votre CV !

+ D’infos :

  • Site Internet du concours René Cassin [ici]

Rentrée solennelle du Centre de Recherche en Droit Antoine Favre

Nous avons le plaisir de vous convier au premier évènement de rentrée du Centre de Recherche en Droit Antoine Favre

Date : vendredi 27 septembre 2019
Lieu : à venir
Public : la journée est ouverte à tous les personnels et étudiants de la Faculté de droit

Programme prévisionnel :

  • 8h30 : accueil-café par l’association des doctorants.
  • 9h : discours inauguraux : enjeux de la recherche en droit.
  • 9h30-12h : présentation par chaque doctorant en 10 minutes de son travail de thèse / en présentiel ou par capsule vidéo.
  • Pause déjeuner : buffet.
  • 14h-17h : table-ronde organisée par Maellys Collet et Béatrice Gorchs-Gelzer sur la médiation (en présence de magistrats, avocats…).
  • Cocktail de clôture proposé par l’Association des doctorants.

Contact : gestionnaire-cerdaf@univ-smb.fr

Ré-ouverture des candidatures de la L2 au M1

Ré-ouverture de l’application E-candidat, pour les candidatures 2019-2020, de la L2 au M1 sur la période du 19/08/2019 au 26/08/2019.
La procédure E-candidat concerne les candidats ayant un diplôme européen.

Les candidatures s’effectuent uniquement en ligne, en fonction de votre profil [cliquez ici].

+ D’infos :

  • sur votre inscription administrative [cliquez ici]
  • pour toute question contactez la scolarité administrative [cliquez ici]

Centre de Recherche en Droit Antoine Favre

Le Centre de Recherche en Droit Antoine Favre (EA 4143) a pris la suite au 1er juillet 2019 du Centre de Droit Public et Privé des Obligations et de la Consommation (CDPPOC).

Éminent juriste du 16ème siècle, Antoine Favre (Bourg-en-Bresse, 1557 – Chambéry, 1624) a eu une carrière exceptionnelle : après des études de droit à l’Université de Turin (docteur en 1579), il fut ensuite avocat au barreau de Chambéry, juge mage à Bourg-en-Bresse (1584), sénateur au Sénat de Savoie (1587), puis président du Sénat 1610, président du présidial du Genevois à Annecy (1597) et enfin Commandant général du Duché de Savoie (1610). Il fut une figure incontournable, influente localement, mais aussi à l’échelle européenne (en Italie notamment). Nombre de traités anciens citent abondamment Favre. Avec l’écrivain Honoré d’Urfé et le théologien et philosophe Saint François de Sales, il fonda également l’Académie Florimontane, société savante pour la promotion des sciences et des lettres.

Favre, contemporain de Cujas, était un jurisconsulte renommé, impertinent et prolixe (premier livre de droit en latin à 24 ans, un spécialiste de la méthode historico-critique d’analyse du droit romain, un rationaliste du droit comme en témoigne notamment son fameux Codex Fabrianus), un personnage public et « politique » tout comme, c’est moins connu, un auteur de poésie spirituelle. L’œuvre de Favre correspond au souhait de mener des études critiques et de cultiver la transdisciplinarité en partenariat avec d’autres disciplines scientifiques ou avec les professions juridiques.

Contact : gestionnaire-cerdaf@univ-smb.fr