Évocation mémorielle du procès Barbie

CONFÉRENCE
Évocation mémorielle du procès Barbie

Livré à la justice française le 5 février 1983, Klaus Barbie, ancien chef de la Gestapo de Lyon, est jugé par la cour d’assises du Rhône, à Lyon, du 11 mai au 4 juillet 1987. C’est le premier procès pour crime contre l’humanité en France. Pour la première fois aussi, en vertu d’une loi voulue par Robert Badinter, alors garde des Sceaux, un procès d’assises est filmé.

A l’occasion de l’anniversaire des 30 ans de ce procès et en collaboration avec le barreau de Chambéry, (ayant d’ailleurs organisé une première évocation mémorielle de ce type en mai 2017), la Faculté de droit propose une conférence animée par Monsieur le Procureur Général Jean-Olivier Viout (alors Substitut Général auprès de Monsieur Pierre Truche, Procureur général de Lyon, dans le cadre de ce procès hors norme) et Monsieur le Bâtonnier OIivier Fernex de Mongex.

Le propos de grand témoin que représente Monsieur Viout sera appuyé par la projection d’entretiens filmés à la demande du Bâtonnier Fernex de Mongex et d’images extraites des archives filmées du procès.

Date/Horaires : 9 janvier 2018 / 17h30
Lieu : amphithéâtre 3 / Campus de Jacob-Bellecombette [plan]
Accessible à tous / Gratuit

+ D’infos :

  • Procès Barbie : « le procès où l’indicible a été vaincu »/ France Culture [cliquez ici]
  • Ce que les archives du procès Barbie peuvent encore nous apprendre / France Culture [cliquez ici]
  • Il y a 30 ans, le procès Barbie « pour vaincre l’indicible » / Le Dauphiné [cliquez ici]
  • Il y a 25 ans à Lyon : ouverture du procès Barbie / Cour d’Appel de Lyon [cliquez ici]
  • Reportage sur l’évocation du 30 mai 2017, par le barreau de Chambéry / TV8 Mont Blanc [cliquez ici]

 

Séminaire risque iatrogène

SÉMINAIRE
Risque iatrogène : Quelle problématique, quelle réparation, quelles procédures pour les victimes de médicaments ?
Journée en hommage à la promotion « Liliane Daligand » du Master droit privé, parcours droit du dommage corporel

Sous la direction de :

  • Mme. Laurence Clerc-Renaud – MCF en droit privé, Université Savoie Mont Blanc

Distilbène, Vaccin contre l’hépatite B, Levothyrox, Mediator, Depakine, pillule contraceptive de 3ème et 4ème génération… Qui n’a pas aujourd’hui entendu parler de ces médicaments au cœur de l’actualité juridique, médiatique et parfois au cœur de la polémique. Comment réparer les « effets indésirables » de ces molécules quand elles frappent ces « consommateurs contraints » affectés par des pathologies souvent lourdement handicapantes ? Qui est responsable et sur quel fondement ? Sur qui doit peser la charge de la réparation du risque iatrogène ? Producteur ? Prescripteur ? Solidarité nationale ? Quelles procédures, quelles stratégies,  peuvent être mise en œuvre pour parvenir à cet objectif d’indemnisation ?

Le séminaire propose d’envisager, ce thème d’une très grande actualité, dans sa dimension théorique et pratique en présence de praticiens spécialisés et d’universitaires.

Date : vendredi 2 mars 2018
Lieu :  Amphithéâtre 19 000, Campus de Jacob Bellecombette [cliquez ici]
Programme [cliquez ici]

Inscription obligatoire pour tous [cliquez ici]

Payant pour les professionnels du droit : droits d’inscription, accès au repas du midi et au cocktail de clôture.
Tarif : 110 €

  • Paiement en ligne séminaire, repas et cocktail [cliquez ici]
  • Paiement par chèque à l’ordre de l’agent comptable de l’USMB. Merci d’envoyer votre chèque à Caroline Fauveau*.
  • Paiement par mandat administratif. Merci de contacter Caroline Fauveau.

Gratuit pour les étudiants et les universitaires : repas et cocktail de clôture non compris.

+ D’infos :
Caroline Fauveau
CDPPOC
Domaine universitaire Jacob-Bellecombette
20 route de la Cascade
BP 1104
73011 Chambéry
Tél. : 04 79 75 83 84

Revivre l’évènement en photos [cliquez ici]

 

 

Le concept d’hyper vulnérabilité du consommateur

CONFÉRENCES
Gratuites / Ouvertes aux étudiants, doctorants, enseignants et chercheurs intéressés

Mme Claudia Lima-Marques, Professeure de droit à l’Université Fédérale Grande Do Sul de Porto Alegre, Brésil est l’invitée du CDPPOC du 15 janvier au 15 février. Elle interviendra notamment dans le cadre du projet de recherche franco-brésilien « Droit de la consommation » porté par Hélène Claret.

Elle donnera deux conférences :

  • « Le modèle brésilien du droit de la consommation – Enjeux et caractéristiques »
    Mardi 23 janvier 2018 de 10h00 à 12h00
    Salle 811, campus de Jacob-Bellecombette
  • « Le concept d’hyper vulnérabilité du consommateur »
    Mardi 06 février 2018 de 13h30 à 15h30
    Salle 811, campus de Jacob-Bellecombette

+ D’infos : CV de Mme Lima-Marques [cliquez ici]

Soutenances HDR

Le vendredi 24 novembre 2017, Alexandre Guigue, spécialisé en droit public au Centre de Droit Public et Privé des Obligations et de la Consommation (CDPPOC), a soutenu son habilitation à diriger des recherches autour de ses travaux « La constitution et le budget du Royaume-Uni ».

Le lundi 27 novembre 2017, Jean-François Dreuille, Maître de conférences en droit privé et sciences criminelles au Centre de Droit Public et Privé des Obligations et de la Consommation (CDPPOC) et Doyen de la Faculté de droit de l’USMB, a soutenu son habilitation à diriger des recherches autour de ses travaux « Les mutations du droit pénal : progression ou régression ? ».

+ D’infos :

  • Résumé de l’HDR de M. Guigue [ici]
  • Résumé de l’HDR de M. Dreuille [ici]

Forum des métiers

PRÉSENTATION DES FORMATIONS/ CONFÉRENCES / TRAINING JOB KFE
Accessible à tous / Gratuit

La Faculté de droit en collaboration avec le Bureau d’Aide à l’Insertion Professionnelle de l’USMB et le Club des Entreprises organise son « forum des métiers ». Ce forum à destination des étudiants de droit et d’AES est un lieu de rencontre privilégié avec les professionnels des mondes juridique, administratif, économique et social.

Vous êtes étudiant ou alumni et vous avez besoin :

  • de réfléchir à votre orientation ;
  • de découvrir les métiers du droit et de l’AES ;
  • d’un CV au top, en français comme en anglais ;
  • d’un profil pro numérique ;
  • d’un entrainement individualisé à l’entretien d’embauche ;
  • d’étendre votre réseau…

Le forum des métiers est fait pour vous !
Entre deux forums venez vous entrainer aux entretiens avec des professionnels (Training Job Kfé). C’est une occasion rare de préparer votre entrée sur le marché du travail.

Inscrivez-vous vite, le nombre de places dans certains ateliers est limité : 

  • Atelier profil numérique (Réservé aux L3, M1, M2 et alumni) – ATELIER COMPLET
  • Forums des métiers (Ouvert aux étudiant.e.s de la L1 au M2) – INSCRIPTIONS CLOSES
  • Training Job Kfé – S’inscrire [cliquez ici]

Date : 11 janvier 2018 / Journée banalisée !
Lieu : Campus de Jacob-Bellecombette
Programme [cliquez ici]
Professionnels présents sur les forums, le TJK et les ateliers [cliquez ici]

 

Double licence droit/LEA : nouveau diplôme à Annecy !

La double licence droit / LEA est un programme d’excellence qui ouvre en septembre 2018 sur le campus d’Annecy-le-Vieux avec un groupe de 30 étudiants.

Piloté par la Faculté de droit et l’UFR LLSH, le programme s’étend sur 6 semestres et permet la délivrance de deux diplômes en trois ans : une Licence en droit et d’une Licence en Langues Étrangères Appliquées.

Alliant des cours de droit (et quelques matières d’ouverture) à des cours intensifs de langues, le programme est idéal pour des bacheliers de haut niveau, ayant des ambitions élevées et visant une carrière tournée vers l’international et le transfrontalier. Tout au long du programme, les enseignements de langue sont réellement intégrés aux études juridiques et les cours de droit sont susceptibles d’être enseignés en français, en anglais ou de manière bilingue.

Programme [cliquez ici]
Candidater/S’inscrire [cliquez ici]
+ D’infos [cliquez ici]

Foire aux questions

Qui peut s’inscrire ?

Titulaire du baccalauréat ou équivalent. Sélection sur dossier sur la base des résultats antérieurs (l’ensemble des résultats du lycée avec une insistance sur le français et les langues étrangères) et de tout élément montrant les aptitudes du candidat à entreprendre une carrière internationale (stages et séjours à l’étranger, lycée international, etc.).

Quelles sont les langues étudiées ?

Le français est la langue principale du programme. L’anglais est la première langue étrangère obligatoire. La seconde langue est au choix : italien, allemand et espagnol.

Les cours de droit sont susceptibles d’être enseignés en français, en anglais ou de manière bilingue.

Quels sont les prérequis ?

La formation est ouverte à des étudiants possédant une forte capacité de travail et un excellent bagage de départ en langue :

  • Niveau en langues : niveau B2 exigé en LV1 et niveau B2 souhaité en LV2 (niveau B1 minimum exigé en LV2) ;
  • Excellentes notes obtenues au lycée.

Quelles sont les pièces à fournir ?

Les candidats devront fournir un dossier comportant :

  1. Des documents spécifiques attestant du niveau en langues (LV1 et LV2).
  2. Les bulletins scolaires du lycée et des épreuves anticipées du baccalauréat ;
  3. Une lettre de motivation dans les langues de la combinaison linguistique.
  4. Toute autre pièce qui pourrait appuyer la candidature (en annexe) : stage, période d’échange, séjour de longue durée à l’étranger, certification, lettres de recommandation, activités associatives, etc.

En quoi est-ce un programme d’excellence ?

  1. Étudiants sélectionnés.
  2. Petit effectif : groupe de 30.
  3. Pluridisciplinarité : cursus d’excellence pour double compétence.
  4. Programme en droit porté vers l’international, le droit comparé et le transfrontalier.
  5. Cours de langues étrangères intensifs.

Où se déroulent les cours ?

Sur le campus d’Annecy-le-Vieux, principalement dans les bâtiments de l’IAE.

Quelles sont les modalités d’examen ?

Les modalités de contrôle des connaissances sont approuvées par la commission de la formation et de la vie universitaire du conseil académique.

L’ensemble des cours de la double licence est évalué sur la base d’un contrôle continu. Une évaluation spécifique est prévue pour le stage.

Quelles sont les compétences visées ?

  • Maîtriser le raisonnement juridique.
  • Connaître les mécanismes juridiques fondamentaux avec une capacité d’ouverture à l’international (concepts, actes, raisonnements).
  • Communiquer à l’écrit et à l’oral en anglais et dans une autre langue étrangère.
  • Connaître l’environnement juridique, économique, social et politique du pays dont la langue est étudiée.

Quelle poursuite d’études ?

Cette double licence entend former des étudiants capables de poursuivre leurs études aussi bien par des masters juridiques que par des masters du domaine des langues, ou par des masters d’autres spécialités valorisant leur double compétence en langue et en droit. La poursuite d’étude peut se faire aussi bien en France qu’à l’étranger.

à l’Université Savoie Mont Blanc :

  • master mention droit privé
  • master mention droit des affaires (option double-diplôme en langue anglaise)
  • master mention droit notarial
  • master mention droit public
  • master mention Langues Étrangères Appliquées et ses trois parcours :
  • Internationalisation des Organisations (IO) ;
  • Analyse de Crises et Action Humanitaire (ACAH) ;
  • Développement et Internationalisation des Entreprises et des Territoires (DIET), Master binational avec l’Université de la Vallée d’Aoste.

Catalogue des formations de l’USMB [cliquez ici]

en France et à l’étranger :

  • master droit privé
  • master droit public
  • master droit européen
  • master droit des affaires internationales
  • master droit international public
  • master en traduction juridique
  • master en droit dans un pays anglophone
  • master en droit dans un pays hispanophone, en Italie, en Suisse, en Allemagne ou en Autriche
  • Écoles de commerce et instituts d’études politiques

Quels sont les métiers préparés ?

Les métiers visés, essentiellement après BAC + 5, sont les suivants :

  • Juriste dans les entreprises exportant, important ou produisant dans un autre État
  • Juriste dans les organismes professionnels, organisations internationales, cabinets d’avocats ou cabinets conseils
  • Traducteurs ou interprètes spécialisés en droit
  • Fonctionnaires internationaux
  • Avocats en France (après examen d’entrée à l’École des avocats) ou à l’étranger (sous réserve de validation sur place)

+ D’infos :

Alexandre Guigue
Maître de conférences en droit public
Vice-doyen de la Faculté de droit

Cristina Vignali
Maître de conférences en italien (langue, Littérature et civilisation)
Directrice de LEA