Date : jeudi 21 octobre 2021 – 13h/15h30
Lieu : campus de Jacob-Bellecombette – Amphithéâtre 1
Gratuit, accessible à tous et toutes

Gandhi – De Richard Attenborough – 1982

C’est le film d’une vie, dans tous les sens du terme. Porté vingt ans par son réalisateur, multi-primé (8 oscars), il expose le parcours et la philosophie de vie hors normes d’un homme qui a profondément marqué le XXe siècle, né en Inde Mohandas Karamchang Gandhi en 1869, et mort « Mahatma », « Grande âme », assassiné en 1948. Peu de gens ignorent son nom. Mais est-il pour autant connu ? A-t-on idée aujourd’hui de sa réception contrastée autant comme penseur que comme activiste politique, suivant les périodes, suivant les pays ? Connaît-on ses références intellectuelles, son cheminement, de simple avocat formé en Angleterre, puis exerçant en Afrique du Sud, à leader moral de stature universelle et symbole de l’indépendance et de l’unité indienne (son engagement spécifique ne débutant véritablement qu’après l’âge de 40 ans) ? Sans tomber dans l’hagiographie, ni tout examiner en cette séance, ni même voir l’intégralité du film (3 heures), il est impossible de mal employer son temps en découvrant ou redécouvrant cette existence exemplaire.

+ D’infos :

RECHERCHE
Rentrée solennelle du Centre Favre

Date : jeudi 21 octobre 2021
Lieu :
salle 20 020 / Domaine universitaire Jacob-Bellecombette
La journée est ouverte à tous les personnels et étudiant.e.s de la Faculté de droit / Entrée libre

Nous avons le plaisir de vous convier à l’évènement de rentrée du Centre de Recherche en Droit Antoine Favre.

+ D’infos :

Attention : pass sanitaire exigé pour les participants extérieurs à l’Université Savoie Mont Blanc. Port du masque obligatoire.

Contact : gestionnaire-cerdaf@univ-smb.fr

VISITES ET ATELIERS
La Maison d’Izieu : un lieu de mémoire, d’éducation et de vie pour comprendre le crime contre l’humanité et agir contre toute forme de discrimination

Date : mardi 15 février 2022 / de 9h30 à 16h30
Lieu : Maison d’Izieu / 70 Route de Lambraz / 01300 Izieu
Gratuit / Ouvert aux étudiantes et étudiants de L3

Située au Sud du Bugey, la Maison d’Izieu est un lieu unique qui rend accessible à tous et toutes une histoire contemporaine complexe : la Shoah en France durant la Seconde Guerre mondiale ; la naissance d’une justice internationale et son fonctionnement jusqu’à nos jours ; la construction d’une mémoire des crimes contre l’humanité.

C’est aujourd’hui un lieu d’accueil et d’éveil à la vigilance qui entend délivrer, par le souvenir des enfants et des éducateurs de la colonie d’Izieu, un message universel et agir contre toute forme d’intolérance et de racisme.

Nous vous proposons la visite de la Maison d’Izieu, du mémorial et la participation à un atelier thématique.
Vous pouvez consulter le programme détaillé des ateliers [ici].

Pour vous rendre à la Maison d’Izieu,vous disposez de deux options :

  • prendre la navette au départ du campus de Jacob-Bellecombette. RDV devant le bâtiment 20 à 8h. Retour à 17h30 devant le bâtiment 20. (Les frais de transport sont pris en charge par la Faculté de droit)
  • vous déplacer par vos propres moyens : RDV devant la Maison d’Izieu à 9h30. Fin des visites et ateliers à 16h30. (Les frais de transport sont à votre charge)

Veuillez prévoir un pique-nique pour le midi.
Une salle sera mise à votre disposition pour déjeuner mais il n’y aura aucune possibilité de restauration sur place.

Inscription obligatoire. Veuillez sélectionner un groupe ci-dessous et ne renseigner qu’une seule fois le formulaire d’inscription :

  • Groupe 1 / Crimes de masse, processus génocidaires et résistances /25 participants [cliquez ici] / Complet
  • Groupe 2 / La construction d’une justice internationale /25 participants [cliquez ici]  / Complet
  • Groupe 3 / Du procès Barbie au mémorial d’Izieu /25 participants [cliquez ici] / Complet
  • Groupe 4 / Le travail de mémoire /25 participants [cliquez ici]

Contact : clement.benelbaz@univ-smb.fr

+ D’infos sur : la maison d’Izieu [cliquez ici]

CONFÉRENCE D’INFORMATION

Date : jeudi 7 octobre 2021/12h30
En distanciel : un lien Zoom vous sera envoyé après inscription
Inscription obligatoire [cliquez ici] jusqu’au jeudi 7 octobre 9h
Gratuit / Ouvert à tous et à toutes

Intervenant :  M. Hervé SPAES, Brigadier-chef, délégué au recrutement

Vous souhaitez devenir policier et manager une équipe ou diriger un service de police ? Devenez officier de police ou commissaire de police.

Dès aujourd’hui, et jusqu’au 15/10/2021, vous pouvez vous inscrire aux concours :

  • d’officier de police, si vous êtes titulaire d’un bac + 3 ;
  • de commissaire de police, si vous êtes titulaire d’un bac +5.

Vous souhaitez en savoir plus sur ces concours et métiers ? M. Spaes répondra à toutes vos questions pendant la conférence d’information.

+ D’infos sur :

  • le concours externe d’officier de police [cliquez ici]
  • le concours externe de commissaire de police [cliquez ici]

Les étudiants de la Faculté de droit de l’USMB sont lauréats de la 36ème édition du « Concours européen des droits de l’homme René Cassin » !

Qu’est-ce que le concours René Cassin ?

Le concours René Cassin est le plus ancien concours francophone de plaidoiries sur le droit européen des droits de l’Homme. Il est organisé sous le parrainage de l’Université de Strasbourg, de la Fondation René Cassin-Institut International des droits de l’Homme et de l’Ordre des avocats du Barreau de Strasbourg.

Chaque année, le concours est l’occasion de réunir des étudiants provenant d’universités françaises et étrangères qui partagent un intérêt commun pour la protection des droits de l’Homme.

Lors de la phase écrite, chaque équipe participante est invitée à rédiger un mémoire sur la base du cas fictif proposé par le Conseil scientifique composé d’universitaires, d’avocats et d’agents de la Cour européenne des droits de l’Homme. En 2021 le cas pratique proposé aux équipes participantes portait sur la protection des droits de l’enfant.

Sur cette base, 40 équipes (20 équipes requérantes et 20 équipes défenderesses) ont été sélectionnées pour la phase orale en ligne.

Les quatre équipes les mieux classées en phase orale (deux en requêtes, deux en défense) ont été invitées à venir plaider à Strasbourg, dans les locaux du Conseil de l’Europe et de la Cour européenne des droits de l’Homme.

Qui sont les lauréats ?

La Faculté de droit adresse ses félicitations à :

  • Manon Gerfaud-Valentin, diplômée de L3 Droit Public, étudiante en en master 1 Droits de l’Homme et Justice Internationale à Paris II Panthéon Assas ;
  • Arthur Gassiot-Talabot, diplômé de master 2 métiers du droit et de la justice, Assistant de justice au Tribunal Judiciaire d’Annecy et candidat à l’IEJ ;
  • Némo Jenvois, diplômé de master 2 droit des affaires et contentieux de l’entreprise, alternant chez PGB Avocats associés et candidat à l’IEJ.

Ces trois étudiants projettent de devenir avocats.

Nous remercions :

  • Monsieur Julien Lhuillier-Solenik, magistrat et chargé d’enseignements au sein de la faculté, qui a accompagné et formé ces étudiants pendant toute leur préparation au concours ;
  • le Club des Entreprises de l’USMB pour son soutien au co pilotage de l’événement ;
  • le Barreau de Chambéry pour le prêt des robes d’avocats.

Félicitations également à la seconde équipe d’étudiants qui a accompagné les lauréats pendant la phase écrite du concours :

  • Matthieu Marine ;
  • Emma Thill;
  • Violaine Barbuat.

Date : jeudi 7 octobre 2021 – 13h/15h30
Lieu : campus de Jacob-Bellecombette – Amphithéâtre 1
Gratuit, accessible à tous et toutes

L’avocat de la terreur – De Barbet Schroeder – 2007

Se penchant, avec sa collaboration sur certains moments de la vie de l’avocat français Jacques Vergès (19242013), César du meilleur documentaire en 2008, ce film n’en est pas un, ou pas seulement. Célèbre pour sa théorisation de la « défense de rupture » dans le cadre des procès politiques des combattants de l’indépendance algérienne au début des années 1960, Jacques Vergès a proposé dès cette époque une lecture à la fois très désillusionnée et très anticoloniale du travail du droit et des avocats. La première partie du documentaire y est consacrée. La seconde partie du  film questionne la suite de ses engagements et les résonances géopolitiques de ses défenses de certaines « personnes détestables », et notamment des responsables d’attentats terroristes en Europe tels que les membres de groupes palestiniens ou le vénézuélien Ilich Ramirez Sanchez dit Carlos. Sa défense du chef de la Gestapo de Lyon Klaus Barbie, en 1987, n’est évoquée que brièvement à la fin.

+ D’infos :

5e Festival La Cause des Femmes

Dates : 1 et 2 octobre 2021
Lieu : Espace Louis Simon – Gaillard / 10 Rue du Châtelet / 74240 Gaillard, Haute-Savoie
Programme [cliquez ici]/Billetterie [cliquez ici]

Ne ratez pas le concours de plaidoiries, samedi 2 Octobre 15h !
Gratuit pour les étudiants et étudiantes

Six étudiants des facultés de droit de l’Université Savoie Mont Blanc et de l’Université de Genève vont s’affronter dans des joutes oratoires de haut niveau lors du concours de plaidoiries sur le thème : « L’homme, une femme comme les autres ? ». Suite aux succès des deux premières éditions, à la richesse des argumentaires lors des festivals 2017 et 2018, nous attendons avec impatience ces nouvelles joutes verbales sur un sujet qui ouvre de nombreuses perspectives …

Contact :
Christine Baud
+33 (0) 6 13 03 65 35
festival@lacausedesfemmes.org

+ D’infos : www.lacausedesfemmes.org

RECHERCHE
Séminaire virtuel public : « International Law Dis/Oriented : Queer Legacies and Queer Futures »

Dates : du lundi 27 septembre  au vendredi 1er octobre 2021
En ligne :
sur la platorme Gather [+ d’infos sur Gather]
Inscription obligatoire [cliquez ici] avant le 26 septembre 2021, nombre de places limitées

le séminaire virtuel propose dix ateliers différents dans lesquels les participants et participantes sont libres d’échanger autour d’une exploration critique des minorités sexuelles et de leurs revendications en droit international.

Deux ateliers sont ouverts sans limitation du nombre d’inscrits :

  • mercredi 29 septembre  / « Gender theory in practice » : échanges entre Victor Madrigal Borloz (UN Independent Expert on sexual orientation and gender identity) et Dianne Otto (Professor at Melbourne Law School) – Interventions en anglais ;
  • jeudi 30 septembre / lancement de l’ouvrage « Queer(s) et droit international : études du réseau Olympe » par  Dr. Berenice Kafui Schramm (Bahçeşehir Üniversitesi, Istanbul Turquie) – Intervention en français, traduite en anglais.

+ D’infos :

  • Programme du séminaire virtuel [cliquez ici]
  • Affiche lancement de l’ouvrage « Queer(s) et droit international » [cliquez ici]
  • Ouvrage « Queer(s) et droit international » disponible en librairie [cliquez ici]
  • Affiche intervention « Gender theory in practice » [cliquez ici]

Contact : Motahareh.Bollon@univ-smb.fr

Vous parlez français ? Vous connaissez le droit de la Convention européenne des droits de l’Homme ?
Le concours René Cassin vous attend !

La Faculté de droit de l’USMB souhaite présenter une équipe, d’étudiants de L3 et M1, au concours Cassin 2022.

Qu’est-ce que le concours Cassin ?

Le « Concours européen des droits de l’homme René Cassin » est le plus ancien concours francophone de plaidoiries sur le droit européen des droits de l’Homme.

Il est organisé sous le parrainage de l’Université de Strasbourg, de l’Institut International des droits de l’Homme, de la Cour européenne des droits de l’Homme et du Conseil de l’Europe.

Comment se porter candidat ?

Merci de compléter [ce formulaire] avant le dimanche 26 septembre 2021, 17h.

Dates à retenir :

  • Dimanche 26 septembre 2021 / 17h : clôture des candidatures.
  • Mercredi 6 octobre 2021 / de 16h à 19h : entretiens de sélection des candidats sur convocation.

Qui peut-être candidat ?

Nous cherchons des étudiants de L3 et M1 pour constituer :

  • une équipe principale composée de:
    • deux plaideurs ;
    • un conseiller juridique.
  • une équipe suppléante composée de :
    • deux plaideurs ;
    • un conseiller juridique.
  • Ces équipes peuvent-être renforcées par des chargés de recherche documentaire.

L’équipe suppléante vient en soutien à l’équipe principale. Elle travaille sur les même thèmes de recherche mais réfléchi sur les arguments des contradicteurs.

Les deux équipes se rendront à la Cour européenne des droits de l’Homme pour la finale.

Les chargés de recherche documentaire ne se rendront pas à la Cour européenne des droits de l’Homme.

Les étudiants constituant ces deux équipes ne peuvent être évalués. Leur travail est effectué sur la base du volontariat et ne fait l’objet d’aucune notation ni bonification.

Pourquoi candidater ?
  • Une expérience unique !
  • Un travail professionnalisant et en équipe !
  • Une acquisition de compétence sans pareil !
  • Une expérience à valoriser dans votre parcours et votre CV !

+ D’infos :