WEBCHALLENGE

Date : lundi 7 février et mardi 8 février 2022
Lieu :
En ligne

Inscription : [Cliquez ici]

Le concept : Les éléments d’un dossier, ci-dessous, sont soumis à des entreprises de Legaltech, qui disposent chacune de 15 minutes pour présenter l’apport de leur solution pour le traitement du dossier, puis de 15 minutes pour échanger avec les participants.

Le cas : Avocat d’une victime d’accident de la circulation, votre client vous remet une offre d’indemnisation et un rapport d’expertise médicale. Comme dans la « vraie vie », ces documents ne sont certainement pas parfaits…

  • 12h30 : Quantum

Quantum

Quantum est un logiciel d’aide au calcul des préjudices corporels qui réalise les opérations mathématiques sur la base des renseignements fournis par le juriste, sans intervention d’une intelligence artificielle. Quantum fusionne le détail des calculs et les résultats dans un texte rédigé au format Word ou dans un tableau Excel.

Accès : [Cliquez ici] Contact :  [Cliquez ici]

  • 13h : CaseLaw Analytics module « réparation du préjudice corporel »

Le module « réparation du préjudice corporel » de Case Law Analytics permet de simuler l’ensemble des décisions possibles sur un dossier de préjudice corporel caractérisé par plus de 200 critères et concernant 17 postes de préjudice de la nomenclature Dinthilac. Outre les probabilités des différents montants d’indemnisation possibles, la solution permet de trouver la jurisprudence la plus pertinente suivant un système de filtres avancé.
Accès : [Cliquez ici] Contact :  [Cliquez ici]
  • 13H30 : Leonardo

Leonardo est une solution développée dans le cadre du droit suisse. Le calcul de dommage est devenu très compliqué. LEONARDO facilite le calcul du  dommage corporel, de la perte de soutien ou de la capitalisation d’une rente variable.

Accès : [Cliquez ici] Contact :  [Cliquez ici]

  • 14h00: JurisData Analytics

JurisData Analytics, le service d’aide à la décision de Lexis 360® pour évaluer le montant d’une indemnité ou toute autre prestation à caractère monétaire en exploitant les données chiffrées contenues dans la jurisprudence. JurisData Analytics, c’est :

  • L’ exhaustivité des arrêts d’appel comportant des données chiffrées exploitables mis à jour en continu
  • 6 thèmes disponibles : Aliments, Bail, Divorce, Dommage corporel, Licenciement, Troubles de voisinage

Modalités de recherche : sélection de 10 à 15 critères objectifs selon les thèmes et restitution des analyses des décisions correspondantes sous forme de tableaux synthétiques pour une exploitation rapide et simple des résultats.

Présentation : [Cliquez ici]

  • 12h30 : Predictice

Predictice est moteur de recherche et d’analyse de l’information juridique qui repose sur une technologie de traitement automatique du langage naturel. Il permet aux professionnels du droit de gagner en temps et en performance dans leurs recherches juridiques, de calculer les probabilités de résolution d’un litige, d’estimer le montant des indemnités susceptibles d’être obtenues et d’accéder en un clic aux décisions, fondements juridiques et textes de loi mentionnés dans leurs documents juridiques (jeux de conclusions, mémos, etc.), quel que soit leur format.

Accès : [Cliquez ici]

  • 13h00 : i.praedico

i.praedico accompagne les assureurs et avocats spécialisés à déterminer rapidement le montant et la meilleure stratégie d’indemnisation des sinistres corporels graves. En somme, i.praedico permet, en utilisant des techniques d’intelligence artificielle, de réduire la durée de traitement des dossiers de sinistres corporels graves grâce à une connaissance immédiate des impacts financiers selon toutes les modalités de sorties envisageables en fournissant une aide à la décision de la stratégie de sortie.

Accès : [Cliquez ici] Contact :  [Cliquez ici]

  • 13h30 : Mathemap

Le site de Mathemap propose au praticien un logiciel, dénommé Tables de capitalisation, qui permet de choisir la valeur de tous les paramètres utiles et d’en mesurer l’effet, spécialement des plus sensibles d’entre eux, comme le sont a priori le taux d’intérêt et la table de mortalité.

Les tables de mortalité ne sont plus nécessairement des tables stationnaires qui reposent sur l’hypothèse peu réaliste que la mortalité n’évoluera pas dans le futur. Cette hypothèse est évidemment contredite par les faits de sorte que, en principe, une indemnisation plus équitable nécessite l’utilisation de tables prospectives.

Accès : à venir Contact :  à venir