Conformément aux déclarations du Président de la République du 12 mars à 20h, l’université Savoie Mont Blanc  fermera ses campus aux étudiants à compter du lundi 16 mars.

Ceci implique la fermeture de tous les sites de l’université aux étudiants en formation initiale et continue. Tous les enseignements en présentiel sont suspendus ainsi que l’accès physique aux services (BU, service de santé étudiant, scolarités, etc.). Cependant ces services restent accessibles par mail et téléphone.

Cette fermeture implique ainsi une continuité de service (fonctionnement administratif et technique, recherche, cours à distance, etc.), qui sera organisée dans le cadre général du plan de continuité d’activité de l’établissement en prenant en compte les moyens à sa disposition.

En conséquence, dans un premier temps, les services sont mobilisés tout en poursuivant la prise en compte des situations individuelles particulières (santé, situation familiale, etc.).

De nouvelles informations seront données rapidement aux étudiants et enseignants, par mail.

+ D’infos : [cliquez ici]

COLLOQUE
colloque annuel du master droit du dommage corporel [+ d’infos]

Sous la direction de Laurence Clerc-Renaud (responsable du master 2 droit du dommage corporel, maître de conférences USMB), avec le soutien d’une initiative étudiante de Master encadrée par Vincent Rivollier (maître de conférences à l’USMB)

Date : 31 mars 2020   de 13h30 à 16h15
Lieu : Campus de Chambéry, Jacob-Bellecombette ; Salle 20020 – bâtiment 20 [Plan]/[Fiche d’accessibilité]
Sur inscription uniquement [Cliquez ici]
Tarifs :
50€ pour les professionnels, attestation de formation sur demande – possibilité de paiement en ligne [ici]
Gratuit pour les étudiants, les universitaires et les anciens étudiants du Master DDC

1 femme sur 3 est victime de violence au cours de sa vie. 3 femmes victimes sur 4 déclarent avoir subi des faits répétés. 8 femmes victimes sur 10 déclarent avoir également été soumises à des atteintes psychologiques ou des agressions verbales. Ces chiffres importants suscitent de nombreuses interrogations. A l’heure actuelle, toute notre société se mobilise pour prévenir et sanctionner les violences. La honte et la culpabilité sont souvent le résultat de violences portant atteinte à la dignité des victimes. L’emprise constitue un frein à l’extériorisation des souffrances. Comment prend-on en charge ces victimes ? Comment évaluer les dommages et les préjudices résultant des violences à la fois physiques et psychiques ? Quelles sont les spécificités de l’expertise, des procédures judiciaires et de la réparation ? Le droit est-il à même de répondre à ces questions ?

Nous aborderons ces problématiques lors d’interventions et de tables rondes avec des spécialistes reconnus de la matière : magistrats, experts-psychiatres, psychologues, avocats, représentants du Fonds de garantie, représentants d’associations de victimes et universitaires seront présents lors de discussions.

Flyer [cliquez ici]
Affiche [cliquez ici]

+ D’infos : gestionnaire-cerdaf@univ-smb.fr

Nouvelle option pour les étudiants et étudiantes de master 1

Semestre impair : Le juriste face aux legaltech

Prérequis : aucun

Objectifs et compétences :

  • utiliser de manière raisonnée et avancée les outils numériques
  • appréhender l’outil informatique
  • utiliser de véritables outils professionnels

Méthode d’enseignement :

  • pour partie en CM
  • pour partie en pédagogie par projet tutoré

Contenu de l’enseignement :

  1. auto-formation sur Moodle sur un complément de C2i/PIX et maniement d’outils non spécialement juridiques
    (création de sondages ou formulaires en ligne, documents collaboratifs, création de QR Codes, etc.)
  2. présentation de différents outils informatiques spécialement juridiques 
    (bases de données en ligne de type Dalloz ou Lexis, Formulaires en ligne comme Lamyline ou Lexis, outils d’intelligence artificielle comme Predictice)
  3. les étudiants déterminent chacun avec l’enseignant référent du cours une situation non-contentieuse puis contentieuse, et la règlent à l’aide des différents outils

Évaluation : rapport qui décrira les interactions entre une situation problème et les outils de legaltechs ; les ressources ou les limites de ces outils

Semestre pair : Les legaltech face au droit

Prérequis : avoir suivi le séminaire « Le juriste face aux legaltech »

Objectifs et compétences : 

  • connaitre les mécanismes d’intelligence artificielle et la manière dont ils appréhendent plus ou moins bien les décisions de justice
  • s’ouvrir aux nouveaux métiers de la data analysis

Méthode d’enseignement :

  • pour partie en CM
  • pour partie en pédagogie par projet tutoré

Contenu de l’enseignement :

  1. par convention avec Predictice, 4h d’enseignement seront assurées par un data analist sur le machine learning et le natural language processing. Par la suite, les étudiants auront accès à une plate-forme leur permettant d’annoter des arrêts : utilisant leurs connaissances juridiques, ils confrontent leur propre compréhension de l’arrêt et celle qu’en a eue l’algorithme.
  2. 8h de CM seront dispensées sur le cadre juridique des data sciences, et sur les données personnelles (notamment le RGPD).

Évaluation : oral sur la manière dont le droit encadre les avancées de l’intelligence artificielle

+ D’infos : Motahareh Fathisalout-Bollon