Modalités d’inscription

L’inscription à l’examen d’entrée à un Centre de Formation Professionnelle d’Avocats doit être impérativement effectuée avant le 31 décembre de l’année en cours auprès de l’université choisie comme centre d’examen.

Le dossier de candidature 2018-2019 est accessible du 04/09/2018 au 31/12/2018 [cliquez ici].
Nous vous conseillons de télécharger le formulaire et de le remplir avec Adobe Acrobat Reader DC.

Frais d’inscription

Formation Continue (FC) :

  • Pour les cas sans aide au financement de la formation :
    • Frais d’inscription pour les étudiants en formation continue inscrits à la préparation IEJ : 1 000 €
    • Frais d’inscription pour les étudiants en formation continue inscrits uniquement à l’examen : 390 €
  • Si prise en charge dans le cadre d’une convention (Fongecif, Agecif, fonds de formation…) : se renseigner auprès du service formation continue.

Formation Initiale (FI) : chaque étudiant en FI doit s’acquitter de la Contribution Vie Étudiante et de Campus (CVEC) auprès du CROUS [cliquez ici]

  • Frais d’inscription pour les étudiants en formation initiale inscrits à la préparation IEJ : 523 €
  • Frais d’inscription pour les étudiants en formation initiale inscrits uniquement à l’examen : 363 €

Pour tous renseignements, contactez le secrétariat de l’IEJ :

Mme Gaëlle BONETTO
Tél. :  04 79 75 85 08

Programme et modalités de l’examen

Le programme et les modalités de l’examen d’aptitude d’accès au centre régional de formation professionnelle d’avocats sont fixés par l’arrêté du 17 octobre 2016.

Choix des matières : le dossier de choix des matières doit être rendu à l’IEJ.

Pour être admis, les candidats doivent avoir obtenu pour l’ensemble des épreuves écrites (d’admissibilité) et orales (d’admission) une moyenne au moins égale à 10.

Épreuves écrites d’admissibilité

  1. une note de synthèse, rédigée en cinq heures, à partir de documents relatifs aux aspects juridiques des problèmes sociaux, politiques, économiques ou culturels du monde actuel. (la note est affectée d’un coefficient 3).
  2. une épreuve en droit des obligations, d’une durée de trois heures (la note est affectée d’un coefficient 2).
  3. une épreuve destinée à vérifier l’aptitude à résoudre un ou plusieurs cas pratiques, d’une durée de trois heures, au choix du candidat, exprimé lors du dépôt de son dossier d’inscription, dans l’une des matières suivantes:
  • droit civil;
  • droit des affaires;
  • droit social;
  • droit pénal;
  • droit administratif;
  • droit international et européen;
    (la note est affectée d’un coefficient 2).
  1. une épreuve de procédure, d’une durée de deux heures, portant sur l’une des matières suivantes :
    • procédure civile et modes alternatifs de règlement des différends;
    • procédure pénale;
    • procédure administrative contentieuse.

L’épreuve de procédure est présentée par les candidats selon les modalités suivantes, en fonction de l’épreuve  écrite mentionnée au 3. qu’ils ont choisie :

ÉPREUVE ÉCRITE DE PROCÉDURECANDIDATS CONCERNÉS selon leur choix d'épreuve mentionnée au 3.
Procédure civile et modes alternatifs de règlement des différendsCandidats ayant choisi la matière droit civil, droit des affaires ou droit social
Procédure pénaleCandidats ayant choisi la matière droit pénal
Procédure administrative et contentieuseCandidats ayant choisi la matière droit administratif
Procédure civile et modes alternatifs de règlement des différends ou procédure administrative et contentieuseCandidats ayant choisi la matière droit international et européen

(La note est affectée d’un coefficient 2)

L’admissibilité est prononcée par le jury au vu de la moyenne des notes obtenues par le candidat si celle-ci est égale ou supérieure à 10 sur 20.

Épreuves orales d’admission

Les épreuves d’admission comprennent :

  1. un exposé de quinze minutes, après une préparation d’une heure, suivi d’un entretien de trente minutes avec le jury, sur un sujet relatif à la protection des libertés et des droits fondamentaux permettant d’apprécier les connaissances du candidat, la culture juridique, son aptitude à l’argumentation et à l’expression orale. Cette épreuve se déroule en séance publique (la note est affectée d’un coefficient 4).
  2. une interrogation en langue anglaise. Toutefois, à titre transitoire, et jusqu’à la session 2020 incluse, l’interrogation orale en langue anglaise peut être remplacée, au choix des candidats, par une interrogation orale dans une autre langue vivante étrangère parmi les langues suivantes:
  • allemand;
  • arabe classique;
  • chinois;
  • espagnol;
  • hébreu;
  • italien;
  • japonais;
  • portugais;
  • russe;
    (la note est affectée d’un coefficient 1).